La Vie économique

Plateforme de politique économique

Une audience (cumulée) de huit milliards de téléspectateurs, près de six millions de visiteurs étrangers et un million de spectateurs dans les stades: l’UEFA EURO 2008(TM) mobilisera les foules. C’est désormais bien plus qu’un simple événement sportif; il atteint même les personnes qui n’ont guère d’affinités avec le football. D’après une étude, on doit s’attendre à ce que le championnat génère 6300 emplois à temps plein (sur l’année) et 540000 nuitées supplémentaires dans l’hôtellerie. Le premier événement médiatique sera le tirage au sort des groupes le 2 décembre 2007 à Lucerne.

Sept mois avant le premier coup de sifflet de l’Euro 2008, qui sera donné le 7 juin 2008 à Bâle, quelques dizaines de drapeaux bleus dans les villes hôtes sont les seuls signes annonciateurs de ce grand événement. Pour le moment, c’est le calme avant la tempête… mais plus pour longtemps. Le 2 décembre prochain, jour du tirage au sort de l’Euro 2008, qui aura lieu au Centre des congrès et de la culture de Lucerne, mille journalistes seront sur place et plus de 100 millions de spectateurs suivront à la télévision les 45 minutes de l’événement. C’est en effet ce dimanche-là, peu avant 13 heures, que l’impatience des supporters de football suisses sera satisfaite et que le tirage au sort désignera les trois équipes que leur pays devra affronter dans le groupe A ainsi que les nations qui joueront dans les villes hôtes de Bâle, Berne, Genève et Zurich. Après cela, l’Association suisse de football pourra enfin commencer à vendre son contingent de billets pour ses matches de groupe.

Bien plus qu’un championnat de football

L’Euro 2008 est désormais bien plus qu’un championnat de football au cours duquel seize équipes nationales s’affrontent pendant 23 jours dans l’espoir de décrocher le titre. Bien sûr, ce sont les 31 matches qui occupent le devant de la scène, mais leurs à-côtés prennent lors de chaque championnat une importance croissante. Même les personnes qui n’entretiennent pas de passion particulière pour le football le reste de l’année s’intéressent maintenant à un tel événement. Les projections publiques sur grand écran sont dans l’air du temps. En 2006, en Allemagne, plus de 18 millions de spectateurs – dont beaucoup de femmes et de jeunes – ont suivi les matches dans les zones officielles destinées aux supporters, afin de participer à l’esprit de la Coupe du monde, même sans billet. Pour peu que la météo soit de la partie, il est donc probable que la Suisse sera, elle aussi, pendant trois semaines en proie à l’euphorie, même si – pour des raisons de place et de population dans les deux pays hôtes – le nombre des visiteurs n’atteindra pas celui enregistré en Allemagne.

Des recettes diversement utilisées

Pour l’UEFA, le Championnat d’Europe de football est, d’une part, une question de prestige et, de l’autre, sa principale source de recettes. Les chiffres enregistrés au Portugal parlent d’eux-mêmes: le total des recettes s’était alors établi à 1,3 milliard de francs. Pas moins de 200 millions ont été directement reversés – sous forme de primes – aux 16 équipes participantes. Quant aux 53 associations membres, elles ont touché 490 millions soit sous forme de paiements fixes, soit par le biais de projets bénéficiant d’un soutien. Un montant de 263 millions a été affecté à l’Euro 2004 lui-même et 271 millions couvrent le fonctionnement administratif jusqu’en 2008, ainsi que les compétitions juniors et féminines. Le résultat net s’est établi à 86 millions de francs. Ces versements de solidarité et le soutien à des projets sont une nécessité (vitale), surtout pour les associations de football européennes les plus modestes. C’est ainsi qu’ont été financés un centre d’entraînement destiné aux jeunes espoirs en Lituanie, un terrain en gazon synthétique – chauffage et nouveau tableau d’affichage compris – au Belarus, six mini-terrains pour enfants et jeunes en Andorre et une installation d’éclairage pour le FC Celje en Slovénie. En Suisse, l’UEFA soutient deux projets à l’intention des jeunes talents à Huttwil et Emmen: 40 garçons et filles, âgés de 14 à 16 ans, y bénéficient d’une formation scolaire et sportive.

Chiffres d’affaires et bénéfice global

Le chiffre d’affaires d’un tour final du Championnat d’Europe de football provient de quatre différentes sources: – droits de diffusion télévisée; – droits commerciaux (recettes de sponsoring et produits sous licence); – billetterie; – accueil des entreprises (places de première catégorie associées à une offre de restauration, un accueil personnalisé et un programme spécial de divertissement).  Pour 2008, l’UEFA attend une progression des recettes d’environ 45% (chiffre d’affaires global prévisionnel: 2 milliards de francs), essentiellement due au fait que les droits de retransmission du prochain tour final seront pour la première fois commercialisés par l’UEFA elle-même. À l’heure actuelle, il n’est pas encore possible de chiffrer concrètement le bénéfice global au niveau de la Suisse: une étude de Rütter + Partner prévoit 1,3 milliard de chiffre d’affaires et 700 millions de valeur ajoutée brute. Le Championnat d’Europe de football créera, ainsi, quelque 6300 nouveaux emplois à temps plein (sur une année) et devrait générer 540000 nuitées d’hôtel supplémentaires. L’UEFA en a d’ores et déjà réservé 140000 pour son propre usage, à l’intention des équipes participantes ainsi que des arbitres, officiels, collaborateurs, médias et sponsors. En juin prochain, une grande partie de ces groupes cibles emprunteront les transports publics pour voyager en Suisse et en Autriche. L’accréditation pour le championnat (l’autorisation d’accès) servira en même temps d’abonnement général sur la totalité du réseau de transports publics des deux pays. Non seulement les personnes accréditées, mais aussi les supporters, pourront voyager gratuitement pendant le championnat: en effet, le billet d’entrée à un match de l’Euro donnera le droit d’utiliser les moyens de transport public pendant 36 heures. En s’engageant ainsi en faveur de la protection de l’environnement, l’UEFA accepte de débourser pas moins de huit millions de francs.

Tout se déroule suivant les plans

En ce qui concerne les préparatifs, tout se déroule conformément aux plans. Début mai 2008, l’UEFA prendra possession des huit stades de l’Euro, afin de commencer les ultimes mises au point sur les sites. Il restera ensuite tout juste cinq semaines avant le coup d’envoi du match d’ouverture de l’Euro 2008: il sera donné le 7 juin, à 18 heures précises, au Parc Saint-Jacques de Bâle. C’est au plus tard à ce moment-là que la vague d’euphorie s’emparera également de la Suisse.

Encadré 1: Portrait Martin Kallen a débuté sa carrière à l’UEFA en 1994 comme responsable «Corporate Identity» et Event Manager au sein de la division Marketing. Après avoir été promu en 2000 au poste de Senior Manager de la division Gestion des événements nouvellement créée, ce natif de l’Oberland bernois a été chargé d’organiser l’ensemble des finales et tours finaux des compétitions de l’UEFA, une mission qu’il a accomplie avec succès. En 2002, Martin Kallen a été nommé directeur des opérations d’Euro 2004 SA et a déménagé au Portugal, où il a organisé le meilleur Euro de tous les temps. Son ambition est de faire le maximum pour, si possible, surpasser encore ce succès lors de l’Euro 2008.

Encadré 2: Les principales caractéristiques de l’UEFA EURO 2008(TM) Le 13e tour final du Championnat d’Europe de football de l’UEFA aura lieu du 7 au 29 juin 2008, en Autriche et en Suisse. C’est seulement la deuxième fois (après l’Euro 2000 en Belgique et aux Pays-Bas) que le tour final est organisé en commun par deux pays. Seize équipes nationales s’affronteront pendant 23 jours, lors de 31 matches, pour remporter le titre de champion d’Europe. Les matches seront joués dans huit villes (quatre en Autriche et quatre en Suisse), citées ci-après d’est en ouest): Vienne, Klagenfurt, Salzbourg, Innsbruck, Zurich, Bâle, Berne et Genève. La distance entre Vienne et Genève, les deux sites les plus éloignés, est de 1032 km. Pas moins de 1050000 supporters se retrouveront dans les stades. Dans chacun d’entre eux, quelque 1500 personnes (par match) seront responsables du bon déroulement de la rencontre, de la sécurité et de l’organisation.

Encadré 3: Le compte à rebours – 21 novembre 2007: fin du tour préliminaire, dernière journée de matches (50 associations nationales se seront affrontées en sept groupes et 308 matches pour décrocher les 14 places disponibles pour le tour final).- 2 décembre 2007: tirage au sort du tour final à Lucerne et présentation du ballon officiel.- 14 décembre 2007: date limite de réservation des quartiers généraux par les équipes participantes.- Janvier 2008: «Tournée du trophée», la Coupe Henri Delaunay (à gauche) sera présentée dans les principales villes européennes et dans les pays hôtes.- 12/13 mars 2008: atelier à Vienne, destiné aux 16 équipes des associations nationales participantes.- Mai 2008: atelier des 12 arbitres du tour final (en Suisse, dans un lieu à préciser).- 7 juin 2008: match d’ouverture (avec l’équipe nationale suisse) à Bâle- 29 juin 2008: finale à Vienne.

COO de l'Euro 2008 SA

COO de l'Euro 2008 SA