Rechercher

Les complexes de vacances permettent des rendements supérieurs à ceux des destinations traditionnelles et la future capacité touristique d'un pays passera par de telles installations. Les débats qui animent la classe politique à propos de la loi fédérale sur l'acquisition d'immeubles par des personnes à l'étranger (lex Koller) freinent et risquent de compromettre le développement de ces nouveaux modèles dans le domaine de l'hébergement touristique. L'enjeu est considérable, puisqu'il représente des investissements estimés entre 1,5 et 2 milliards de francs, soit 0,3 à 0,4% du PIB suisse.