Rechercher

Profitant de la révision de la loi sur les entraves techniques au commerce (LETC), le Conseil fédéral veut introduire le principe du «Cassis de Dijon» en Suisse pour les produits en provenance de l'UE. Celui-ci permet de lever nombre d'entraves au commerce provenant de l'État, ce qui est conforme à un régime d'économie libérale. Economiesuisse y est favorable depuis le début. Le Conseil fédéral a tenu compte des préoccupations majeures de l'économie et indique notamment dans son message vouloir éviter de discriminer les producteurs helvétiques. Le nombre d'exceptions à conserver devra être aussi faible que possible, si on veut que le projet réussisse. On doit pouvoir intervenir efficacement contre les dispositions d'exception, sans quoi le principe du «Cassis de Dijon» restera un tigre de papier.