Rechercher

La structure de l'immigration suisse s'est radicalement transformée, ces dix dernières années, au profit de personnes possédant des qualifications bien supérieures à celles des générations précédentes. Ce phénomène correspond à la mutation structurelle accélérée subie par le marché du travail. La nouvelle politique migratoire - Accord sur la libre circulation des personnes avec l'UE, nouvelles lois sur les étrangers et l'asile - tient parfaitement compte de l'évolution récente de la demande en main-d'oeuvre de l'économie suisse. Par ailleurs, on n'a pas jusqu'à présent constaté que l'immigration ait eu des effets redistributifs négatifs sur la population suisse.