Rechercher

Saisir les chances du marché de l’emploi européen

Saisir les chances du marché de l’emploi européen

L’ouverture de la Suisse est connue: elle est même une marque du pays. Les inventeurs, les pion-niers et même les bricoleurs s’y sont installés depuis le XIXe siè-cle. Parmi les exemples célèbres dans l’économie, citons le pharmacien de Francfort Heinrich Nestle ou les fondateurs de la future ABB, les ingénieurs Charles Brown et Walter Boveri, l’un anglais et l’autre allemand. Ils sont à l’origine d’entreprises qui marquent encore le paysage économique mondial du XXIe siècle. L’accord sur la libre circu-lation des personnes (ALCP) conclu avec l’UE/AELE poursuit la tradition.

L’expérience chez ABB parle pour elle-même. L’accord sur la libre circulation des personnes permet à l’entreprise, depuis 2002, de recruter en Europe des collaborateurs dotés d’une solide formation. Entre janvier et octobre 2011, les deux cinquièmes des personnes qualifiées engagées provenaient de l’UE, dont 83% des pays qui nous entourent. ABB emploie plus de 600 collaborateurs à son siège principal de Zurich-Oerlikon, une grande partie étant des étrangers. ABB Suisse occupe, de son côté, 6600 personnes; dont près de la moitié d’origine étrangère.ABB Suisse naurait pas pu recruter en faisant appel au seul marché domestique cette année. Il lui était indispensable de rechercher en Europe voire dans le monde entier les spécialistes hautement qualifiés dont nos principaux domaines de recherche ont besoin ou les ingénieurs dont la longue expérience était nécessaire pour développer des projets complexes.

Chercher des talents: une tâche des plus urgentes


Afin que cette partie de la valeur ajoutée reposant sur le savoir-faire reste au pays, elle a besoin de talents. Les trouver, les demander, les encourager est une des tâches les plus urgentes d’ABB Suisse, cela dans un environnement où la concurrence internationale s’accélère à vue d’œil. L’ALCP est d’une importance fondamentale en ce domaine. Il offre la possibilité de recruter les meilleurs talents dans toute l’Europe et de combler partiellement les pénuries en personnel, qui, d’après une enquête menée par Swissmem, touchent 80% des grandes entreprises et 65% des PME de l’industrie des machines.L’importance de la libre circulation des personnes pour une entreprise internatio-nale comme ABB Suisse se lit également dans la recherche. Notre centre de Baden-Dättwil abrite 190 chercheurs. Ceux d’origine étrangère ne contribuent pas seulement au «leadership» d’ABB dans les domaines de l’énergie et des techniques d’automatisation: ils sont parfaitement reliés aux hautes écoles suisses et étrangères – par exemple, les EPF de Lausanne et de Zurich avec leurs instituts de recherche, le MIT de Boston, l’Imperial Collage à Londres ou la Haute école technique d’Aix-la-Chapelle – et collaborent à leurs projets. Ces réseaux académiques sont essentiels: ils permettent d’innover et créent de la valeur ajoutée.L’afflux permanent de personnes hautement formées à l’étranger permet à nos entreprises de rester dans la course et d’être des pôles d’innovation, ce qui bénéficie à la croissance. L’ALCP permet généralement à la recherche et à la production suisses de répondre aux critères actuels. Il nous aide, enfin, à investir en Suisse: il y a peu, 200 millions de francs ont été dépensés pour développer la production de semi-conducteurs de puissance à Lenzburg (AG).

La libre circulation des personnes est à la base du commerce international


L’ALCP ne permet pas seulement à ABB de faire voyager facilement les collaborateurs et les stagiaires dans l’UE. Il lui offre également l’accès à notre principal marché et constitue ainsi une base de réussite pour nos activités commerciales internationales. ABB Suisse fait plus de 80% de son chiffre d’affaires à l’étranger, dont 40% dans les pays de l’UE (l’Allemagne à elle seule absorbe près de 40% de ce dernier chiffre). L’ALCP nous aide, du reste, à développer des projets pour nos clients internationaux grâce à notre réseau de fournisseurs suisses et étrangers et en exploitant les ressources du groupe: les collaborateurs d’ABB Suisse peuvent voyager dans les pays concernés sans qu’il y ait besoin de satisfaire à des obligations administratives supplémentaires.Eu égard à la situation économique actuelle, il est particulièrement important pour ABB que la Suisse conserve son ouverture. Peut-être est-ce précisément grâce à elle que notre pays est resté étonnamment solide économiquement durant ces trois dernières années de crise. L’ouverture est un avantage face aux progrès de la mondialisation. Saisissons les chances qu’offre le marché de l’emploi européen et continuons d’autoriser les inventeurs, les pionniers et même les bricoleurs étrangers à s’installer chez nous. Cela renforce la compétitivité de la Suisse, qui restera connue pour son esprit d’ouverture.

Proposition de citation: Jasmin Staiblin (2011). Saisir les chances du marché de l’emploi européen. La Vie économique, 01. décembre.