La Vie économique

Plateforme de politique économique

Suite à la fermeture de la brasserie Cardinal, le canton et la ville de Fribourg ont décidé de transformer le site en un quartier d’innovation (pôle technologique et d’innovation), appelé Blue Factory. L’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), associée au projet, a souhaité mettre l’accent sur les innovations technologiques dans le bâtiment. Le projet Smart Living Lab (SLL), qui en a résulté, doit déboucher sur la création d’un centre d’envergure nationale réunissant plusieurs institutions ainsi que d’autres acteurs spécialisés dans les technologies du bâtiment de demain. Il devra également attirer les représentants de la construction et de l’énergie, et fédérer un réseau international autour de cette thématique.

Photo: Blue Factory

Le SLL regroupera d’une part une antenne de l’EPFL, d’autre part deux groupes de recherche appliquée rattachés à l’École d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg (EIA-FR) ainsi qu’une antenne de l’université de Fribourg (UniFR). Dans une moindre mesure, le Réseau énergie et bâtiment (REB) du Pôle scientifique et technologique du can- ton de Fribourg (PST-FR) servira de vecteur d’échange avec les entreprises régionales et nationales. Il aura également pour fonction d’assurer des relations avec d’autres pôles de compétences au niveau international.

Un espace de travail et de vie en avance sur son temps

Le projet SLL doit créer, au cœur de Blue Factory, un espace de travail et de vie en avance permanente sur son temps. Il hébergera un centre d’excellence interinstitutionnel et interdisciplinaire spécialisé dans les technologies et concepts innovants liés au bâtiment. Ses ambitions sont d’être reconnu comme:

Faire cohabiter recherches fondamentale et appliquée

Le centre réunit des acteurs orientés vers une recherche conceptuelle et fondamentale (comme l’EPFL et l’UniFR) et d’autres préoccupés surtout par l’application (tel l’EIA-FR et le REB). Il permettra ainsi d’accéder à des compétences et à des connaissances diverses et complémentaires. Le très vaste spectre couvert par les institutions impliquées permet de diversifier le financement: Union européenne (UE), Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), Commission pour la technologie et l’innovation (CTI), Office fédéral de l’énergie (Ofen), Office fédéral de l’environnement (Ofev), Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), collectivités publiques, partenaires industriels, partenaires contractuels, etc. Les recherches s’orienteront en fonction des stratégies nationales et internationales dans le domaine concerné. Le centre tiendra compte en particulier de la performance énergétique des bâtiments ainsi que des questions d’innovation au niveau non seulement des constructions nouvelles, mais également de la réhabilitation et de la transformation d’infrastructures existantes. Dans le domaine des sciences humaines, il s’interrogera sur les questions juridiques et économiques que pose la mise en œuvre efficiente de ces innovations. Il suivra une approche multidisciplinaire, combinant informatique et sciences sociales, dans le but d’améliorer les interactions humain-bâtiment au travers d’interfaces homme-machine innovantes et d’études sur les impacts cognitifs et sur les pratiques sociales.

Un accélérateur de transfert vers le marché

En collaboration étroite avec des partenaires privés, les équipes développeront des produits et services innovants. Blue Factory accélérera ainsi le transfert vers le marché de concepts et technologies de pointe étudiés dans des centres de recherche plus fondamentale (domaine des EPF et universités). Une recherche active de partenariats avec des acteurs clés du domaine sera menée en ce sens.

Encadré 1: Remerciements

Remerciements

Les auteurs remercient l’École d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg (EIA-FR) ainsi que l’université de Fribourg (UniFR) pour leur participation à la rédaction de cet article.

Encadré 2: Un lieu de formation

Un lieu de formation

Les compétences et connaissances acquises dans le cadre des projets et des collaborations seront à la base des formations dispensées par le centre. Celles-ci seront de différents types: continue et postgrade («master of professional studies», par exemple), école doctorale, ateliers, académies d’été, laboratoire sur les installations pilotes, formations certifiantes pour les groupements professionnels comme la Fédération suisse des avocats, la Chambre suisse des experts judiciaires techniques et scientifiques ou le Collège suisse des experts architectes, etc. Aucune formation de base ne sera dispensée sur le site Blue Factory: les membres du SLL s’en chargeront au sein de leurs institutions respectives. Le centre pourra, par contre, accueillir des projets de diplôme (master) et des thèses de doctorat.

Professeure ordinaire en technologies durables de la construction,École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

Professeur assistant tenure-track en architecture et technologie durables de la construction, École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

Professeure ordinaire en technologies durables de la construction,École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

Professeur assistant tenure-track en architecture et technologie durables de la construction, École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)