Rechercher

La redevance de mobilité doit réduire la pression sur le rail comme sur la route et stimuler la croissance

L’utilisation croissante des infra-structures de transport, qu’elles soient routières ou ferroviaires, pose des défis importants quant à l’offre de mobilité et son financement. Dans le cadre de sa politique de croissance 2012–2015, le Conseil fédéral a pris position en faveur de la tarification générale de la mobilité («mobility pricing»). L’instauration de redevances d’utilisation différenciées, en fonction du mode de transport, des prestations et conformément au principe de causalité, vise à se rapprocher de la vérité des coûts. Cela doit permettre une utilisation économiquement durable des infrastructures, tout en décongestionnant le trafic aux heures de pointe.
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on whatsapp

La redevance de mobilité doit réduire la pression sur le rail comme sur la route et stimuler la croissance