Rechercher

En Suisse, les entreprises qui proposent de nouvelles applications commercialisables ne sont guère encouragées. C’est même l’un des rares pays membres de l’OCDE à renoncer aux incitations fiscales. Parallèlement aux travaux concernant la troisième étape de la réforme de la fiscalité des entreprises, le Conseil fédéral a été chargé d’élaborer un rapport sur l’encouragement fiscal de la recherche, du développement et de l’innovation. Quelle tournure concrète pourrait prendre un tel encouragement?

Il serait important d’encourager fiscalement la recherche, le développement et l’innovation, surtout pour les PME suisses