Rechercher

L’initiative relative à l’impôt sur les successions séduit par de fausses promesses et déstabilise, quand elle ne paralyse pas déjà, des PME familiales. Si elle entrait en vigueur, des entreprises et des emplois seraient menacés. Cumuler des impôts sur la fortune et sur les successions est inhabituel à l’échelle internationale. C’est également une erreur. En outre, l’initiative porte atteinte à l’au­tonomie financière des cantons, raison de plus pour la refuser. En­fin, ce texte reporterait au mieux de quelques années les déficits prévisibles de l’AVS, tout en bloquant la mise en route de réformes efficaces.