Rechercher

De nombreux utilisateurs ne sont plus prêts à laisser faire tout et n’importe quoi avec leurs données

Pour le préposé fédéral à la protection des données et à la transparence Hanspeter Thür, les données massives, leur analyse et leur exploitation à travers des algorithmes constituent une question de première importance. Le problème pourrait même devenir sérieux si l’on pouvait appréhender les cas individuels en utilisant des flots de données qui empiètent largement sur la vie privée. Hanspeter Thür explique comment protéger l’individu en ce domaine.
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on whatsapp

De nombreux utilisateurs ne sont plus prêts à laisser faire tout et n’importe quoi avec leurs données

Hanspeter Thür: «En utilisant les bons algorithmes, on peut déduire de ces données nos habitudes de consommation, nos convictions politiques ou notre état de santé.»