Rechercher

La législation «Swissness» doit avoir plus de considération pour les PME

Le Parlement a transpiré avant d’adopter le projet «Swissness» lors de sa session de l’été dernier. Le résultat est là pour en témoigner. La «touche suisse» dont cette législation a été parée – un classique! – constituera un fardeau supplémentaire pour nos petites et moyennes entreprises (PME). Le bon sens et les standards internationaux n’en demandaient pas autant. Les PME seront aussi obligées de se livrer à de nouveaux calculs dispendieux pour connaître la part «suisse» de leurs produits. L’application des textes doit, dès lors, se faire dans un esprit de conciliation envers ces entreprises.
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on whatsapp

La législation «Swissness» doit avoir plus de considération pour les PME