Rechercher

Face à la hausse du franc qui a suivi la crise financière et au danger latent d’un relèvement de son cours plancher face à l’euro, l’industrie suisse a prêté davantage attention à la gestion du risque de change. Deux questions lui sont particulièrement chères: quelle est la meilleure stratégie en la matière? comment optimiser son processus? Les résultats d’un projet de recherche révèlent que le choix de la stratégie dépend de la réalité de chaque entreprise. Des mesures simples suffisent parfois pour exploiter le potentiel d’amélioration existant.