Rechercher

Le canton de Neuchâtel veut renforcer la qualité des formations, en les axant sur la pratique. Cela permettra également de compresser les surcoûts de son système postobligatoire, en réduisant le nombre d’enseignements dispensés en école à plein temps. Pour y parvenir, le canton a élaboré un vaste plan d’action, en étroite collaboration avec les partenaires de la formation professionnelle. Les premiers résultats enregistrés montrent que le dispositif adopté porte ses fruits.

Un plan d’action pour promouvoir la formation professionnelle: l’exemple du canton de Neuchâtel

Dualiser complètement les CFC concernant l’horlogerie-microtechnique les axera davantage sur la pratique. En illustration: cours au Centre interrégional de perfectionnement, à Tramelan.