La Vie économique

Plateforme de politique économique

Cet article fait partie de la thématique «Promotion et financement des jeunes pousses»

« Le financement participatif exige une adaptation de la loi »

Il est nécessaire d’adapter la réglementation appliquée aux entreprises de technologie financière, estime Johannes Gees, cofondateur de la plateforme zurichoise de financement participatif Wemakeit. Dans un entretien accordé à La Vie économique, celui-ci souligne également que le contexte industriel suisse est favorable aux jeunes pousses.

Les partenaires de Wemakeit : Rea Eggli (à gauche), Johannes Gees et Hannes Gassert. (Photo: Wemakeit; Katharina Lütscher)

M. Gees, comment qualifieriez-vous le contexte suisse pour votre jeune entreprise ?

Elles sont globalement positives. L’industrie et la politique s’intéressent de plus en plus aux jeunes pousses.

Comment peut-on améliorer les conditions-cadres ?

Ces entreprises ont besoin d’un meilleur accès au capital-risque et surtout au capital de croissance. C’est essentiellement dans le domaine de la technologie financière qu’il faut modifier la réglementation : les nouveaux modèles commerciaux numériques, comme le financement participatif ou l’économie du partage, exigent une adaptation de la loi.

Comment avez-vous financé votre entreprise ?

Avec nos fonds propres, à l’aide de subventions provenant de fondations et d’institutions, et en vendant des licences de logiciels.

Comment se situe la Suisse par rapport aux autres pays pour ce qui est des jeunes entreprises ?

Nous avons fait de très bonnes expériences en Suisse. Le contexte industriel, en particulier dans les branches financières, pharmaceutiques et créatives, est un atout indéniable. De plus, les entreprises ont accès à du personnel qualifié. La sécurité du droit et un marché intérieur solide sont d’autres avantages. Certains problèmes sont toutefois indéniables, comme l’accès limité au capital-risque, le coût de la vie et les charges salariales élevées.

 

L’entretien a été réalisé par écrit.

Cofondateur et partenaire de Wemakeit, Zurich

Wemakeit : le financement participatif, une idée commerciale

La plateforme de financement participatif Wemakeit.com est en pleine croissance : depuis son lancement en 2012, plus de 2000 projets ont été financés par le biais de ce site Internet ; leur valeur totale est d’environ 20 millions de francs. En plus de ses bureaux à Zurich, à Bâle et à Lausanne, Wemakeit est présente à Vienne et à Berlin. Créée par Johannes Gees, Rea Eggli et Jürg Lehni, cette entreprise de technologie financière emploie sept personnes à plein temps et divers collaborateurs externes. Alors qu’au départ, les projets culturels tenaient la vedette, Wemakeit est de plus en plus sollicitée par les PME et les jeunes pousses. La plateforme se finance en prélevant une commission liée au succès.

Cofondateur et partenaire de Wemakeit, Zurich