Rechercher

L’appréciation du franc suite à la suppression du taux de change plancher face à l’euro en janvier 2015 a entraîné, au moins temporairement, des suppressions d’emplois dans l’industrie suisse. Une étude du KOF le montre.
Une décision lourde de conséquences. Thomas Jordan, président de la BNS, annonce, le 15 janvier 2015, la levée du taux plancher.