La Vie économique

Plateforme de politique économique

Tendances conjoncturelles, hiver 2017 / 2018

L’économie suisse a fait preuve de dynamisme au 3e trimestre. Pour les trimestres à venir, le Groupe d’experts de la Confédération escompte une vigoureuse reprise conjoncturelle en Suisse. La reprise de l’économie mondiale et la dépréciation du franc soutiennent le secteur d’exportation. La demande intérieure devrait également gagner en dynamisme.

Économie mondiale

La forte reprise de l’économie, au niveau mondial, s’est poursuivie au 3e trimestre. De nombreux pays industrialisés ont connu une croissance nettement supérieure à la moyenne. De même, des signes globalement positifs proviennent des grands pays émergents.

Dans la zone euro et aux États‐Unis, le rythme de croissance a été aussi appuyé qu’au trimestre précédent. De son côté, le Royaume-Uni souffre des premières conséquences de la décision en faveur du Brexit et ne fait état que d’une croissance modérée. La Chine a connu une croissance étonnamment robuste au 3e trimestre tandis que, en Russie et au Brésil, la reprise a été inconstante. Au niveau mondial, depuis 2010, jamais la croissance économique n’a été aussi forte.

Les indicateurs avancés indiquent une poursuite de la reprise de l’économie mondiale dans les prochains trimestres. Le Groupe d’experts de la Confédération pour les prévisions conjoncturelles a quelque peu adapté à la hausse ses prévisions en ce qui concerne l’évolution de l’économie mondiale durant les trimestres à venir.

Situation de l’économie suisse

Rompant avec le rythme de croissance hésitant qui était le sien au cours du premier semestre de 2017, l’économie suisse a fait preuve de dynamisme au 3e trimestre. En outre, la reprise a gagné en assise : alors que la croissance du PIB, au début de l’année, était portée presque exclusivement par le secteur industriel, l’essor s’est depuis lors étendu à la plupart des branches des services. L’emploi a également progressé récemment. Pour les mois avenir, les indicateurs de confiance laissent présager une croissance particulièrement soutenue. Dans l’ensemble, beaucoup d’éléments indiquent que l’économie suisse a, en grande partie, surmonté le choc du franc fort.

Prévisions pour la Suisse

Le Groupe d’experts prévoit le maintien à un niveau élevé de la dynamique de l’économie Suisse au cours des prochains trimestres. Néanmoins, compte tenu de la tiédeur du premier semestre, le Groupe d’experts de la Confédération table sur une croissance du PIB de l’ordre de 1,0 % en 2017. Sous l’effet d’une puissante reprise conjoncturelle, le PIB devrait toutefois connaître une progression de 2,3 % en 2018 et de 1,9 % en 2019.

La reprise est soutenue par le secteur suisse des exportations, qui bénéficie de la très bonne situation économique mondiale et de la dépréciation du franc suisse. Les investissements en biens d’équipement devraient également s’en voir renforcés. Par contre, vu l’augmentation du nombre de logements vacants, le groupe d’experts s’attend à une lente consolidation des investissements dans la construction au cours de la période de prévision.

Le marché du travail devrait continue de s’améliorer. Pour 2018 et 2019, les prévisions tablent sur une augmentation sensible de l’emploi. Dans le même temps, le chômage devrait poursuivre son repli à 2,9 % en 2018 puis 2,8 % en 2019.