La Vie économique

Plateforme de politique économique

Cet article fait partie de la thématique «L’eau, une ressource précieuse»

Vers une gestion intégrée de l’eau

Le canton du Valais s’est doté d’une « stratégie eau » pragmatique et innovante. Sa concrétisation requiert la mise sur pied d’une gestion intégrée.

L’eau constitue un élément majeur du développement du Valais. Le canton a donc souhaité prendre ses responsabilités en tant que château d’eau de la Suisse : il a élaboré une « stratégie eau » apte à garantir une gestion optimale et intégrée de cette ressource ainsi que des multiples fonctions qu’elle remplit, en tenant compte des conséquences du changement climatique. Tous les départements et services cantonaux ont été impliqués, de même que la Fédération des communes valaisannes (FCV), l’organisation Pro Natura et la Confédération, notamment.

Trois principes prioritaires régissent la mise en œuvre de la « stratégie eau » valaisanne. Il s’agit, dans l’ordre, de garantir l’utilisation de l’eau potable et de protéger l’eau en tant que ressource, mais aussi les hommes contre les dangers naturels liés à l’eau – cette dernière problématique est d’ailleurs omniprésente en Valais. Enfin, il s’agit encore de valoriser l’eau dans la production d’électricité, l’agriculture, l’industrie, les biotopes et les paysages.

La gestion intégrée, un défi

La vision qui sous-tend la stratégie se fonde sur la gestion intégrée de l’eau. Sur cette base, huit lignes directrices et pas moins de quarante mesures ont été fixées.

Au niveau opérationnel, les actions mises en œuvre sont coordonnées par un groupe de pilotage, qui réunit tous les services administratifs concernés ainsi qu’un représentant des communes. Chaque mesure ou projet est conçu afin d’atteindre non seulement les objectifs propres à chacune de ces différentes entités, mais également de manière à produire les effets les plus favorables sur la réalisation des autres objectifs.

En termes de mise en œuvre, cette gestion intégrée passe par la création d’une plateforme d’information recensant toutes les données, études et informations relatives à la « ressource eau ». Un projet pilote d’adaptation aux changements climatiques sur un bassin versant « modèle », en l’occurrence le val de Bagnes, est actuellement en cours et débouchera sur la création de cette plateforme. Les travaux ont débuté par un inventaire des données liées à la gestion de l’eau sur le territoire cantonal. Ils se poursuivent actuellement par une analyse d’impact des changements climatiques et des stratégies de gestion de l’eau dans la région pilote. Ils devront ensuite permettre de définir une approche méthodologique générale applicable à d’autres bassins versants. Ces travaux s’inscrivent dans une démarche participative et intègrent les principaux représentants des secteurs d’activités concernés par le changement climatique (communes, entreprises hydroélectriques, agriculture, etc.). La plateforme d’information sera à la disposition du canton, mais aussi des communes et de tous les acteurs économiques.

Le Valais est l’un des premiers cantons suisses à s’être doté d’une stratégie aussi aboutie, mais néanmoins réaliste.

Conseiller d’État du canton du Valais en charge du Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement, Sion

Conseiller d’État du canton du Valais en charge du Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement, Sion