Rechercher

L’OMC, un soutien en temps de crise

L’OMC, un soutien en temps de crise

Port de conteneurs à Shanghai, en Chine. (Image: Alamy)

Depuis le début de ma carrière dans les années 1980, je m’intéresse à l’impact du commerce international sur les différents systèmes économiques. Je travaillais alors comme expert en économies planifiées, comme celle de l’ancienne Union soviétique, et étais chargé d’analyser les enjeux commerciaux pour le gouvernement américain.

Depuis 1999, je suis économiste en chef de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). À ce titre, je dirige la Division de la recherche économique et des statistiques, qui fournit aux membres et au secrétariat de l’OMC des données et analyses économiques. Nous établissons ainsi des prévisions commerciales semestrielles ainsi que des prévisions à court terme concernant l’évolution de l’économie mondiale.

Actuellement, nos analyses se concentrent sur la pandémie de Covid-19 et sur les tensions commerciales croissantes auxquelles on assiste, notamment entre les États-Unis et la Chine. Nous nous demandons notamment quel est l’impact des conflits commerciaux sur le commerce, quelles seraient les conséquences d’un effondrement du système commercial multilatéral ou encore comment concevoir les futurs accords commerciaux pour stimuler les échanges.

La plupart de ces analyses et recommandations sont certes élaborées en interne, mais je travaille souvent avec des associations économiques, des forums scientifiques et des organes de coordination politique comme le G20 ou le G7 afin de recueillir leurs réflexions et leurs préoccupations.

Ces dernières années, les tendances protectionnistes ont éprouvé le système commercial mondial et l’OMC. Heureusement, les accords de l’OMC se sont avérés robustes. Les conventions fondamentales de l’organisation ont certainement contribué à ce que le commerce de biens et de services puisse rester étonnamment ouvert pendant la pandémie de Covid-19. Les gens ont toujours eu accès à des denrées alimentaires et à des équipements de protection individuelle et les vaccins ont été disponibles pour tous. Il n’en demeure pas moins que les accords de l’OMC doivent être mis à jour.

 

Quelles seraient les conséquences d’un effondrement du système commercial multilatéral?

 

Un débat de fond sur le rôle de la mondialisation et les tendances futures de l’interdépendance mondiale est actuellement mené au niveau multilatéral. Nos simulations économétriques et analyses de données massives ne révèlent guère de signes en faveur d’une « relocalisation » à l’échelle mondiale. On observe plutôt une « réorganisation » de la mondialisation, de nombreuses entreprises ayant choisi, au vu de l’évolution des conditions économiques, de délocaliser leur production et leur approvisionnement.

À mon avis, nous devrions porter une attention moins grande à la rhétorique politique et nous pencher plutôt sur les forces fondamentales qui animent le commerce mondial.

Proposition de citation: Robert B. Koopman (2022). L’OMC, un soutien en temps de crise. La Vie économique, 09. mars.