Rechercher

Préparons-nous dès maintenant au tout électrique!

Conseiller national et président de Swiss eMobility, Berne

Notre mobilité devient plus respectueuse du climat et plus efficace énergétiquement. Même si nombre d’automobilistes suisses ne le savent pas encore, leur prochaine voiture sera entièrement propulsée à l’électricité. Actuellement, une voiture neuve sur quatre est dotée d’une prise électrique. Bientôt, plus de la moitié du parc automobile sera électrifié et dans dix ans, presque toutes les voitures seront électriques.

Les prévisions de ces dernières années étaient presque toutes fausses, car elles sous-estimaient nettement l’évolution de l’électromobilité. Divers indicateurs promettent désormais des estimations plus claires quant à l’avenir de l’automobile. Sur le plan réglementaire, de nombreux pays prévoient qu’à partir de 2035, seules seront vendues des voitures neuves propulsées sans énergie fossile. Si l’on considère l’évolution du marché des diverses technologies, il n’y a pas d’alternative à la voiture électrique. Les annonces des grands constructeurs automobiles sont claires: Opel, Fiat et Ford se convertiront entièrement à la voiture électrique d’ici 2030; Mercedes, Volvo, Audi, Volkswagen et bien d’autres encore les suivront. L’électrification intégrale des voitures est à notre porte: il est grand temps de s’y préparer.

Ce «virage électrique» des voitures comporte divers avantages comme la réduction nette du bruit, des émissions de CO2 et de la consommation énergétique. Pour l’utilisateur, outre la diminution des coûts d’exploitation, le plus grand changement réside dans l’apport d’énergie. Désormais, la principale station de ravitaillement se trouvera dans son propre garage ou dans la halle de stationnement. Il devrait aussi être possible de recharger les batteries sur son lieu de travail, dans les parkings longue durée et devant les restaurants. L’électricité étant déjà présente partout, il est nécessaire d’installer des stations de chargement intelligentes qui pourront servir d’interfaces entre le réseau de distribution et les véhicules. Le chargement dit «lent» ménagera le réseau de distribution et la batterie des voitures, en plus du portemonnaie de leur propriétaire.

Si l’on considère l’évolution du marché des diverses technologies, il n’y a pas d’alternative à la voiture électrique.

Lorsqu’à l’avenir les véhicules seront connectés au réseau électrique qu’il reste encore à numériser, une application bidirectionnelle leur permettra de restituer de l’électricité au réseau. Les voitures ne seront donc pas seulement des consommatrices de courant, elles contribueront à réguler la puissance et pourront au besoin réinjecter de l’énergie dans les bâtiments et le réseau électrique. Récemment, l’entreprise de partage de voitures Mobility a mis en exploitation 50 véhicules alimentés par des stations de recharge recourant à cette technologie.

Une Suisse durable, neutre en carbone et qui s’auto-approvisionne est possible malgré ou justement grâce à l’électromobilité. Les technologies pour cela sont déjà disponibles. Nous devons à présent améliorer notre efficacité énergétique et électrique, développer les installations photovoltaïques, numériser les réseaux et installer des stations de recharge intelligentes. Nous remplirons ainsi les conditions nécessaires à l’électrification complète des véhicules, qui, elle, arrive à coup sûr.

Proposition de citation: Jürg Grossen (2022). Préparons-nous dès maintenant au tout électrique!. La Vie économique, 25. octobre.