Rechercher

Un nouvel apprentissage mariant technique et économie

Directeur Formation professionnelle initiale, ICT Formation professionnelle suisse, Berne

Les métiers des technologies de l’information et de la communication (TIC) n’ont jamais été aussi importants qu’à l’ère de la numérisation. Outre les profils professionnels orientés vers la technique comme l’informatique, les métiers situés à l’intersection d’autres domaines spécialisés prennent eux aussi de plus en plus d’importance, à l’instar des médiamaticiens CFC qui sont compétents aussi bien en informatique qu’en design et en marketing. Proposé dès 2023, le nouvel apprentissage professionnel « développeur de business numérique CFC » établit lui aussi un lien entre la technique et l’économie, comblant ainsi une lacune dans l’offre de formations initiales. Grâce à leurs compétences transversales, les diplômés de cette formation agiront à l’interface entre les divisions d’une entreprise ou entre les prestataires de services et la clientèle. C’est la raison pour laquelle ils acquièrent un ensemble de compétences personnelles (soft skills) durant leur formation, en plus des connaissances techniques pertinentes et d’un savoir-faire en matière d’analyse de données.

Depuis 2020, l’association ICT Formation professionnelle suisse travaille avec des spécialistes issus de divers domaines économiques, de l’administration et des milieux de la formation sur le profil de développeur en business numérique CFC. En février 2022, les acteurs de l’économie suisse ont manifesté un grand intérêt pour ce métier, puisque les 170 entreprises interrogées lors d’une consultation interne ont indiqué qu’elles étaient disposées à créer au moins 150 places d’apprentissage dans toute la Suisse.

Les futurs développeurs en business numérique CFC collaboreront à des projets de numérisation, soutiendront des spécialistes et évalueront les tendances et les innovations. L’analyse et le traitement des données, qui permettent aux entreprises d’optimiser leurs processus de numérisation, feront également partie de leur important rôle d’interface. En un mot, les diplômés aideront les entreprises à se transformer et à innover.

Le nouvel apprentissage comble une lacune dans l’offre de formations initiales. 

Ces spécialistes travailleront dans les secteurs les plus variés. Dans le secteur bancaire, ils pourront élaborer avec les développeurs d’applications des solutions de paiement par téléphone mobile ; au sein des entreprises industrielles, ils veilleront à optimiser les processus. Dans les administrations publiques, les développeurs en business numérique CFC mettront à profit leur savoir-faire pour harmoniser diverses applications, ce qui permettra d’exécuter certaines tâches plus rapidement et plus simplement. Enfin, dans le domaine de la santé, ils pourront évaluer les données sanitaires et recommander une marche à suivre. Ils représenteront également une plus-value importante dans les secteurs de la logistique, de la construction ou de l’automobile. Grâce à cette formation, les apprentis acquerront non seulement des connaissances pertinentes, mais ils apprendront également à travailler de façon autonome et à développer une pensée logique. Si elles sont d’ores et déjà importantes, ces compétences seront tout simplement essentielles à l’avenir.

Une étude menée par ICT Formation professionnelle suisse montre à quel point les spécialistes en TIC sont prisés : d’ici 2030, 119 600 professionnels supplémentaires seront requis dans ce domaine et il faudra former 37 800 personnes de plus qu’aujourd’hui. Si la formation professionnelle initiale est dans ce domaine un levier crucial, la formation professionnelle supérieure joue aussi un grand rôle. C’est pour cette raison que ICT Formation professionnelle suisse a mis au point avec la Société suisse des employés de commerce le nouveau brevet fédéral de « spécialiste en collaboration numérique BF », qui s’adresse avant tout aux personnes formées au commerce ou à la gestion d’entreprise. Ces futurs spécialistes de la collaboration numérique soutiendront la transformation numérique des entreprises et des administrations. Actifs à l’intersection de la technique, de la communication et du développement personnel, ils veilleront à ce que la clientèle et les collaborateurs soient armés pour l’ère numérique. Les premiers cours préparatoires, qui durent en général deux ou trois semestres et peuvent aussi être suivis tout en travaillant, ont débuté en 2021. Les premiers examens professionnels auront lieu en mai 2023.

Proposition de citation: Matthias Bauhofer (2022). Un nouvel apprentissage mariant technique et économie. La Vie économique, 15. novembre.