La Vie économique

Plateforme de politique économique

Thématique

Franc fort: l’optimisme reste prudent

La suppression du cours plancher, que la banque nationale avait imposé au franc par rapport à l’euro, au début de l’année continue de faire des vagues. L’économie d’exportation est particulièrement touchée: l’industrie pharmaceutique, responsable d’un tiers des ventes suisses à l’étranger, a vu son résultat opérationnel diminuer. D’après Stephan Mumenthaler et Barbara von Schnurbein, économistes chez Novartis, la flexibilité du marché de l’emploi et l’ouverture des marchés sont essentielles.

Felicitas Kemeny et Vincent Pochon, analystes au Seco, montrent que les exportations suisses sont étroitement liées à la demande internationale. Cela leur permet d’afficher un optimisme prudent. Felix Brill, CEO de l’entreprise de conseils Wellershoff & Partners, souligne dans un entretien que le débat occulte généralement le fait que les importateurs tout comme les consommateurs profitent du franc fort. Il considère, en outre, que le phénomène est passager.

Afficher plus